LE PASTORALISME

Précédent
Suivant

Activité traditionnelle dans les vallées pyrénéennes, le pastoralisme demeure étroitement lié au développement de la vallée d’Aure. Malgré la diminution importante du nombre d’éleveurs enregistrée depuis une cinquantaine d’années, le pastoralisme continue à jouer un rôle majeur dans l’entretien de l’environnement. La période d’estive, au cours de laquelle les troupeaux de moutons et de vaches prennent leur quartier en montagne, s’étend de la mi-mai à la mi-octobre (en fonction de l’enneigement). Elle est essentielle afin de lutter contre la déprise agricole.

Les estives de Sailhan sont gérées par le groupement pastoral du Rioumajou. Constitué sous la forme d’une association Loi de 1901, son Conseil d’Administration est constitué d’éleveurs des communes propriétaires ou ayant un droit de pacage : Sailhan, Saint-Lary et Bourisp. Ce groupement est présidé par Fabrice Dubouilh, éleveur à Sailhan. Son siège social est situé à la Mairie de Sailhan.

En concertation avec le Comité de pilotage de la Zone Spéciale de Conservation Rioumajou et Moudang du Réseau Natura 2000, le groupement pastoral oriente ses actions et recommandations selon plusieurs axes essentiels : 

  • Organiser l’occupation des pâturages et des estives.
  • Contribuer à l’amélioration des conditions de travail des éleveurs et des bergers. 
  • Collecter les certificats de transhumance, les résultats des prises de sangs afin d’éviter toute prolifération des maladies dans les estives.
  • Identifier les estives pour lesquelles des opérations de débroussaillage sont à envisager pour réamorcer l’utilisation de certains quartiers. 

La commune de Sailhan ne compte désormais plus qu’un éleveur, Fabrice Dubouilh.

Les derniers moutons de Pierre et Jean-Jacques VERDOT ("Le berger du Rioumajou").

Mairie